Nancy dit STOP vivisection

Nancy dit STOP vivisection

08 novembre 2014 : Nancy + Nice = doublé contre la recherche animale

Alors qu’au même moment une action similaire avait lieu à Nice avec 130 manifestants, le collectif  abolitionniste International Campaigns et l’association VegLorraine organisaient samedi 08 novembre 2014 sur la Place Charles III un autre happening d’envergure contre la recherche animale.

Baptisée Opération « POUR une science éthique ! », cette manifestation était également en soutien à l’Initiative citoyenne européenne (ICE) STOP Vivisection dans le cadre de la vague de happenings co-organisés par le collectif International Campaigns depuis la rentrée à travers la France : Montpellier, Lille, Toulouse, Nancy et Nice puis Bordeaux samedi 22 novembre puis Toulon samedi 10 janvier 2015.

Plus de 120 manifestants, dont 105 figurants, parmi lesquels Miss Nancy 2014, ont dénoncé pendant plus de 3 heures dans un triangle géant statique et silencieux au cœur de Nancy, dans un quartier très fréquenté, la réalité de la recherche animale devant un public rarement indifférent.

Les figurants brandissaient en alternance des affichettes STOP Vivisection aux couleurs des 28 pays de l’UE ayant participé à l’Initiative citoyenne européenne STOP Vivisection et des panneaux d’information montrant, d’une part, la cruauté de la recherche animale, le danger qu’elle constitue pour la santé humaine, et, d’autre part, la disponibilité des méthodes de recherche et de test sans animaux.

Nombreux notamment en raison d’une météo clémente qui s’est cependant rafraîchie en soirée, les passants intéressés pouvaient prendre sur un stand d information installé à proximité du triangle de la documentation sur l’Initiative citoyenne européenne STOP Vivisection, les droits des animaux en général et la réalité de la recherche animale en particulier, ainsi que sur les méthodes modernes permettant de se passer de ces pratiques insupportables.

En outre, un téléviseur diffusait en boucle des extraits de vidéos en caméra cachée de ce qu’endurent les animaux dans les laboratoires à l’abri des regards.

En plus de la participation physique sur ce stand de la boutique de cosmétiques Lush Nancy, marque engagée contre les tests sur les animaux, un espace était réservé à l’association de chercheurs Antidote Europe, comité scientifique fondé par des chercheurs du CNRS et partenaire International Campaigns, qui a récemment édité un dossier sur les méthodes fiables dites « alternatives » (par les autorités) à la recherche animale.

(Une vidéo signée Alexandra Comiti pour International Campaigns)

De très nombreuses personnes se sont informées et ont échangé avec des militants au sujet de l’expérimentation animale, des droits des animaux, et aussi ont découvert des produits cosmétiques et d’entretien non testés sur animaux et goûté, non sans stupéfaction parfois, à un éventail de produits d’origine exclusivement végétale : différentes variétés de « fromages » végétaux, saucisses et terrines végétales proposées à la dégustation gratuite à l’occasion du Mois Mondial Vegan, tous les ans en novembre. Tous ces produits sont disponibles chez Un Monde Vegan, partenaire International Campaigns.

Majoritairement hostiles à l’expérimentation animale, les passants ont manifesté leur soutien à l’évènement et ont accueilli avec enthousiasme les solutions proposées pour ne pas cautionner l’exploitation des animaux.

Pour rappel, International Campaigns, collectif pour les droits des animaux créé en 2003, ne milite pas pour plus de « bien-être » dans les laboratoires, mais pour des « cages vides » !

Album photos

© René  Mampey pour quelques clichés pro – Remerciements aussi à Guillaume.

[tylr-slidr userID= »68951274@N06″ groupID= » »]http://www.flickr.com/photos/internationalcampaigns/sets/72157648817972768/[/tylr-slidr]

L’initiative citoyenne européenne Stop Vivisection : pour les animaux et les humains

Ce happening était à nouveau dédié à l’ initiative citoyenne européenne Stop Vivisection, car il s’agit bien là d’une opportunité sans précédent de faire évoluer la société dans son ensemble vers plus de considération envers humains et animaux.

En effet, l’enjeu est double :

  • pour les droits des animaux, êtres sensibles qui sont massivement élevés et exploités en tant que « matériel de laboratoire » -selon les termes des chercheurs qui les utilisent-, et assassinés, au mépris de leur intérêt à vivre pour eux-mêmes.
    La recherche animale (ou expérimentation animale), ce sont au minimum 12 millions d’animaux torturés et sacrifiés chaque année dans les laboratoires publics et privés des pays de l’ Union Européenne.
  • pour la santé des humains citoyens des 28 états concernés, laquelle est étroitement liée à l’environnement qui de plus en plus affecté par des milliers de substances chimiques de synthèse testées via l’expérimentation animale, alors que d’autres méthodes réellement fiables existent.
    Il faut savoir que de plus en plus de scientifiques critiquent, pour des raisons scientifiques, l’utilisation d’animaux considérés comme des modèles biologiques de l’homme.  Le British Medical Journal a d’ailleurs récemment publié un article et un éditorial à ce sujet.

Lors du dépôt de l’initiative citoyenne européenne Stop Vivisection, la demande a été faite à la Commission européenne « d’abroger la directive 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques et de présenter à la place une nouvelle proposition de directive visant à mettre fin à l’expérimentation animale et de rendre obligatoire, pour la recherche biomédicale et toxicologique, l’utilisation de données pertinentes pour l’espèce humaine. »

Après la validation d’un million de signatures début 2014, le processus institutionnel se poursuit, la prochaine étape étant l’audition au Parlement européen des scientifiques et organisateurs de l’ initiative citoyenne européenne Stop Vivisection (date non encore fixée).

Plus d’informations sur le site www.stopvivisection.eu

Le week-end du 08 novembre 2014, plus de 250 citoyens opposés à ces pratiques à la fois ignobles et contre-productives pour la santé humaine auront donc protesté dans le calme et le silence mais de manière puissante et ferme pour dénoncer la vivisection (recherche/expérimentation animale).

Bordeaux, prochaine étape de la campagne de happenings Stop aux Animaux dans les Labos à travers la France

recherche animale bordeaux