Journée Internationale pour les Droits des Animaux

 Journée Internationale pour les Droits des Animaux  Journée Internationale pour les Droits des Animaux

La Journée Internationale pour les Droits des Animaux (JIDA) est la version française de lnternational Animal Rights Day (IARD)

Autres sites relais de la JIDA dans le monde : Allemagne, Italie

Ce site militant animé par International Campaigns est dédié au relais de la Journée Internationale pour les Droits des Animaux (JIDA) en France.

18ème édition : jeudi 10 DECEMBRE 2015

Actions conseillées les week-ends du 05-06 et du 12-13 décembre 2015.

Actions locales International Campaigns pour les droits des animaux tout au long de l’année :

Aucun événement prévu actuellement.

Compte-rendus des actions JIDA 2015 en France et ailleurs

Retour sur les éditions précédentes de la JIDA, pour inspiration et engagement.

Relayée dans les pays francophones par le collectif International Campaigns, la JIDA a pour objectif de faire reconnaître les droits des animaux.

Contexte de la Journée Internationale pour les Droits des Animaux

Le 10 décembre de chaque année, jour anniversaire de la ratification de la Déclaration des Droits de l’Homme, ou autour de cette date, des militants pour les droits des animaux du monde entier participent à la Journée Internationale pour les Droits des Animaux pour dénoncer l’hypocrisie qui consiste à ne pas reconnaître les droits fondamentaux des animaux non humains.
Cette journée d’action mondiale coordonnée vise à faire reconnaître les droits de tous les êtres sensibles à la vie, à la liberté et à l’épanouissement naturel. L’objectif de cette campagne est d’instaurer un débat public à propos de la manière dont les animaux sont traités et de parvenir à une reconnaissance internationale de leurs droits fondamentaux à ne pas être exploités.
Journée anniversaire de la Déclaration des droits de l’homme par les Nations Unies en 1948, le 10 décembre a été choisi pour insister sur la nécessaire évolution des droits de l’homme vers les droits des animaux.
Le relais de cette campagne s’effectue par le biais de manifestations silencieuses (veillées) organisées devant des sites où les droits des animaux sont bafoués, notamment des laboratoires pratiquant des expériences sur les animaux (entreprises, facultés et autres établissements de recherche).

Pour une visibilité encore plus grande de votre action, il est important de la poursuivre jusqu’en soirée. La nuit tombe vite en hiver et vos bougies et autres sources de lumière attireront sans peine l’attention du public sur la Journée Internationale pour les Droits des Animaux et sur le non respect de ces droits par l’établissement devant lequel vous êtes installés.

Comment réussir votre action Journée Internationale pour les Droits des Animaux?

  • Utilisez en priorité absolue les supports militants dédiés à cette campagne. Voir rubrique Ressources.
  • Se déroulant en hiver, cette campagne vous permet d’attirer d’autant plus l’attention des passants en allumant dès la tombée de la nuit des bougies (sans matière animale) dans des bocaux ouverts (pour protéger la flamme contre le vent). Lampes ou lampions faible consommation également souhaitables en cas de vent ou de pluie.
  • En plus de distribuer à titre particulier ou dans le cadre d’une table d’information le tract JIDA (voir les supports militants), n’hésitez pas à afficher des posters et affiches mentionnant « Journée Internationale pour les Droits des Animaux« .
  • Sur votre stand ou devant l’établissement devant lequel vous avez choisi de manifester  (site pratiquant la vivisection, abattoir, élevage industriel, magasin de fourrure, etc.), disposez des photos de grande dimension (A3 minimum) dénonçant l’exploitation des animaux et la violation systématique de leurs droits fondamentaux à ne pas servir les intérêts humains.
Pour vous inspirer, consultez les rapports d’action et les album-photos des précédentes éditions relayées en France depuis 2004.
NB : il est conseillé de faire une déclaration auprès des autorités locales (préfecture, mairie) dans un délai raisonnable afin d’obtenir l’autorisation nécessaire.