L’humain nuisible jusqu’au fin fond des océans

Un article très éloquent et sinistre du Nouvel Observateur