VANDOEUVRE LES NANCY – Journée Mondiale des Animaux dans les laboratoires – 23 avril 2017

 Journée Mondiale des Animaux dans les laboratoires vandoeuvre les nancy C’est avec une grande équipe motivée, enthousiaste et réunie autour d’International Campaigns Nancy que s’est déroulée l’action de sensibilisation/informations sur le thème de la vivisection et des méthodes substitutives sur le marché très fréquenté de Vandoeuvre-les-Nancy de 10h à 12h30 ce dimanche 23 avril, et ce, à l’occasion la Journée Mondiale des Animaux dans les laboratoires.

En effet, sur les hauteurs de Vandoeuvre se situe le pôle santé de Brabois, lieu abritant des laboratoires d’expérimentation animale destinés à la recherche médicale et à l’enseignement, à l’heure où de nombreuses méthodes substitutives ont prouvé leur efficacité.

Suite à notre pétition, diverses actions et rencontres politiques, les élu(e)s de la ville de Vandoeuvre ont rédigé une motion qui fut votée à l’unanimité lors du conseil municipal du 23 janvier dernier, Vandoeuvre devenant ainsi la 1ère ville de France à soutenir publiquement la demande d’ouverture d’une enquête parlementaire sur la validité du « modèle animal ».

Les objectifs de cette action visaient à :
– sensibiliser les passant(e)s sur le sort que subissent les animaux dans les labos et informer sur l’existence des méthodes substitutives
– faire découvrir les produits cosmétiques et ménagers non testés sur les animaux à l’aide d’échantillons gratuits, recettes maison à base de produits naturels
– faire connaître la motion et la volonté de la mairie de Vandoeuvre et de la région à progresser en matière d’éthique
– gagner davantage l’opinion publique afin de maintenir la pression sur les décideurs :recueil de signatures pour les pétitions

Pour rappel, notre sondage est resté en tête plusieurs semaines.

André Ménache, conseiller scientifique directeur d’Antidote Europe, nous apporte une aide précieuse sur ce projet. Il a notamment adressé une lettre ouverte au président de l’Université de Lorraine, lui demandant pourquoi certaines méthodes substitutives à l’expérimentation animale ne sont pas prises en considération en matière de formation. (voir l’article presse dans l’album en fin d’article).

Cette action nous a permis d’interagir avec de nombreux visiteurs afin de les interpeller sur le sort réservé aux animaux incarcérés dans les laboratoires. Environ 1200 tracts informatifs ont été distribués et une vidéo de sensibilisation a suscité de l’intérêt. Une majorité de vandopéréens n’ont pas accès à Internet et notre présence a été très utile aussi en ce sens.

Beaucoup de personnes rencontrées ignoraient la situation des animaux dans les labos. Même si certains témoignaient de l’indifférence, trouvant cela tout à fait normal d’expérimenter pour le médical tout en pensant que les animaux n’en souffrent pas, d’autres étaient très attristés par ces horreurs, exprimant une certaine incompréhension et leur ras-le-bol que ces activités perdurent malgré l’existence de nouvelles méthodes sans animaux. Ces mêmes personnes intéressées par notre démarche et approuvant notre action, nous félicitant même, se sont senties concernées, désirant en savoir plus et furent orientées vers le stand pour s’informer sur une science sans animaux. Des commerçants signataires de la pétition ont tenu à prendre des tracts pour les mettre à disposition sur leur stand.

Concernant la qualité du dialogue avec les visiteurs, elle a été très variable d’un individu à l’autre. Dans l’ensemble, nous avons été confrontés à une grande majorité de personnes soit totalement réceptives, se précipitant sur le stand pour signer la pétition (pas moins de 150 signatures version papier recueillies en ce petit laps de temps), soit fuyantes au dialogue soit indifférentes à la cause défendue.

Quelques personnes seulement ont répondu de façon condescendante à notre sollicitation  prétextant connaître l’univers médical. Pour autant, elles n’avançaient aucun argument plausible et valable pour tâcher de nous convaincre. Quelques plus rares personnes ont catégoriquement refusé notre tentative de leur transmettre le flyer de présentation de l’association de scientifiques sans animaux Antidote Europe par exemple, fermant d’emblée le dialogue.

Certaines personnes ont souhaité en savoir davantage sur la réalité du problème (données chiffrées précises) ou ont admis que l’expérimentation animale n’était pas valable pour les cosmétiques mais qu’elle l’était pour le domaine médical.

Une personne a cherché à approfondir le débat en nous faisant part de sa propre expérience. Utilisant dans son entreprise une marque qui pratique des tests et sur le végétal et sur des souris, elle a affirmé que pourtant loin d’approuver la pratique, elle ne voyait pas comment cette marque pouvait faire autrement (domaine des grands brûlés). Cette même personne a spontanément accepté les flyers informatifs mais a avoué préférer signer la pétition en étant plus renseignée sur les tenants et aboutissants de l’abolition de l’expérimentation animale.

Quelques autres  personnes provivisection ou praticiennes semblaient sceptiques quant aux méthodes substitutives. Elles ont néanmoins volontiers accepté et promis de visiter le site d’Antidote Europe ou Pro Anima, comités scientifiques que nous recommandions durant notre intervention.

Preuve que la diffusion d’informations demeure importante et c’est pourquoi nous serons présents à cette manifestation samedi 20 mai organisée sur Strasbourg où nous comptons sur votre présence pour témoigner notre opposition à l’utilisation des animaux pour les labos !

Nous remercions pour cette action tous les bénévoles pour leur participation active et motivée ce jour, les journaux 54 Hebdo & l’Est républicain pour avoir relayé l’événement, la mairie de Vandœuvre pour autoriser notre présence sur les lieux, et ceux, qui, de près comme de loin nous soutiennent dans notre travail.

D’autres actions prévues également en vue de notre prochaine campagne Un Été Sans Cruauté, informations que vous pourrez trouver en suivant notre page Facebook ici.

Contact : internationalcampaignsnancy[at]gmail.com

jmal vandoeuvre 23 (1)