STRASBOURG – Samedi 20 mai 2017 – Marche contre la vivisection

Samedi 20 mai 2017 à Strasbourg, International Campaigns Grand Est était présent pour soutenir une action d’envergure : une grande Marche organisée par les associations Animalsace, Pro Anima et Fight for Monkeys pour exiger la fin du commerce des singes pour la vivisection.

En effet, à quelques kilomètres de Strasbourg, le centre de primatologie de Niederhausbergen détient et a l’autorisation de détenir jusqu’à 1600 singes qui sont traités comme de la marchandise pour laboratoires. Achetés 10 € le kilo à des élevages intensifs situés en Asie ou en Afrique, ils passent plusieurs semaines en quarantaine dans des cages en acier, derrière les murs d’un ancien fort militaire. Ils sont ensuite revendus 5000 € chacun à des laboratoires européen.

Plusieurs centaines de personnes déterminées ont rejoint le cortège arborant des visuels descriptifs tout en scandant de multiples slogans. Au cours de cette marche , il y a eu des prises de parole par les associations organisatrices ainsi que par Animal testing et l’eurodéputé Stephen Bernhard Eck MEP. L’événement fut relayé par les médias locaux.

Le comité scientifique Pro Anima mène plusieurs actions en justice pour obtenir la fermeture du centre de primatologie de Niederhausbergen. Si vous souhaitez aider Pro Anima à couvrir les frais d’avocat, vous pouvez le faire grâce à une cagnotte en ligne ici. Merci.

A la clôture de cette marche, toutes associations confondues, nous avons installé une table d’infos pour sensibiliser et informer les passants sur le sort des singes de Niederhausbergen. Nous avons apporté des tracts informatifs sur le cauchemar que vivent les primates dans les labos européens, sur leur transport en provenance de l’île Maurice après avoir été capturés dans la nature, Air France KLM étant l’une des dernières compagnies aériennes à transporter des animaux destinés aux laboratoires.

D’autres informations étaient également à disposition concernant les différents tests pratiqués sur les animaux, les méthodes substitutives ainsi qu que des recettes cosmétiques et ménagères à fabriquer à base de produits naturels et des échantillons gratuits de produits non testés sur animaux.

Au cous de nos échanges, nous avons discuté avec une personne travaillant dans la recherche médicale . Offusquée par notre présence, elle montrait de l’arrogance en extrapolant notre action sans même s’intéresser aux objectifs de notre démarche, nous accusant même d’être un frein à la recherche. Refusant d’écouter notre argumentation et ne voulant  y croire, elle continuait à faire preuve de spécisme en disant que  la vivisection était indispensable, que cela a toujours très bien fonctionné  et qu’il valait mieux pratiquer sur les animaux dont la vie avait moins de valeur plutôt que sur les humains, que ceux-ci ne souffraient pas lors des tests et que nous réagirions autrement le jour où l’un de nos proches sera touché par le cancer. Cette personne a fini par se calmer en acceptant de repartir avec de la documentation à propos de chercheurs qui développent les méthodes substitutives.

« La vivisection est barbare, inutile, un obstacle au progrès de la médecine. Il y a deux catégories de médecins qui sont pour la vivisection : ceux qui ne sont pas suffisamment informés, et ceux qui y gagnent de l’argent. »

Nous vous donnons rendez-vous pour notre prochaine action lors de notre campagne estivale Un Été Sans Cruauté.

Pour soutenir International Campaigns, faites un micro-don mensuel de UN euro sur Teaming.

 

marche stra 20 (1)