Explosion du nombre de vegans en Grande-Bretagne

Explosion du nombre de vegans en Grande-Bretagne

Crédit photo : copyright http://www.veganlifemag.com/veganism-booms/

Le véganisme a le vent en poupe. C’est indéniable. Comme le souligne cet article de la Vegan Society qui fait le point sur le développement du véganisme en Grande-Bretagne, pays qui a vu la naissance du mouvement vegan il y a plusieurs décennies, lequel s’est ensuite rapidement exporté aux États-Unis.

En souhaitant que la France emboîte rapidement le pas, tout comme l’a déjà fait l’Allemagne depuis quelques années. Si vous n’êtes pas encore vegan, prenez vite cette bonne résolution

Traduction de l’article de la Vegan Society :

Découvrez combien il y a de vegans en Grande Bretagne

Mardi 17 mai 2016Il y a aujourd’hui trois fois et demi plus de vegans qu’en 2006, ce qui fait du véganisme le mode de vie qui connait la plus forte croissance.

Il y a plus d’un demi-million de vegans en Grande-Bretagne – au moins 1,05% des 15 ans et plus*. C’est ce qu’a révélé une étude commanditée par la Vegan Society, en partenariat avec Vegan Life magazine.

Désormais, au moins 542 000 personnes en Grande Bretagne suivent un régime végétalien et ne consomment jamais aucun produit d’origine animale, que ce soit de la viande, du poisson, du lait, du fromage, des œufs ou du miel. Il s’agit d’une augmentation spectaculaire depuis la dernière estimation de 150 000 personnes qui datait d’il y a 10 ans, ce qui fait du véganisme l’un des modes de vie dont la croissance est actuellement la plus rapide au Royaume-Uni.

Réalisée par d’éminents chercheurs d’Ipsos MORI, l’étude a interrogé près de 10 000 personnes âgées de 15 ans et plus à travers l’Angleterre, l’Ecosse et le Pays de Galles, ce qui constitue le plus important sondage jamais réalisé pour recenser la communauté vegan.

« Il est formidable d’avoir plus d’un demi-million de vegans en Grande-Bretagne. C’est la première fois dans l’histoire qu’autant de gens choisissent le véganisme pour ses bénéfices pour la santé et l’environnement, mais aussi parce qu’ils découvrent ce qui se passe réellement dans l’industrie de la viande et des produits laitiers, et décident de ne pas vouloir contribuer à la douleur et à la souffrance des animaux, » déclare Jasmin de Boo, présidente de la Vegan Society.

Les résultats de l’étude sont une lecture encourageante pour ceux qui se préoccupent du sort des animaux et de la planète. Presque la moitié des végétariens qui ne sont pas vegans aimeraient réduire leur consommation de produits alimentaires d’origine animale. Cela équivaut à 521 000 personnes à travers toute la Grande-Bretagne, ce qui signifie qu’il pourrait bientôt y avoir plus d’un million de vegans au total. Le mouvement est porté par des jeunes qui font des choix plus éthiques et emplis de compassion (près de la moitié des vegans se situent dans la tranche d’âge des 15-34 ans, soit 42%, contre seulement 14% dans la tranche d’âge des plus de 65 ans), des chiffres qui promettent une croissance encore plus importante à l’avenir.

L’étude a aussi montré que 3,25% de la population, soit environ 1,68 millions de personnes, sont soit végétariens, soit végétaliens. Plus de 860 000 personnes parmi les végétariens et les végétaliens évitent également tous les produits non-alimentaires d’origine animale comme le cuir et la laine.

La grande majorité des vegans vit en zone urbaine et en banlieue (88%), contre 12% en zone rurale et ceci est illustré par la situation à Londres, où vivent 22% de tous les vegans britanniques (plus que dans n’importe quelle autre région). Le directeur de la publication de Vegan Life magazine, Keith Coomber, déclare : « La perception qu’ont les gens du véganisme est en train d’évoluer rapidement. Ce mode de vie n’est plus considéré comme extrême, mais plutôt comme facile et accessible. N’importe quel supermarché propose désormais une très large gamme de laits végétaux et bien d’autres produits pour les vegans. Plus les consommateurs seront informés sur la réalité du secteur agricole et sur les répercussions de la consommation de viande et de produits laitiers sur la santé, plus ce boom s’amplifiera. »

Et De Boo d’ajouter : « Les raisons qui expliquent l’essor du véganisme sont multiples : le portrait positif qu’en dressent les médias a contribué à l’évolution de son image. Des documentaires sur la réalité choquante et les conséquences de l’élevage ont gagné en visibilité. De délicieuses recettes vegans sont légions en ligne et sur les réseaux sociaux, dans la mesure où la société est de plus en plus soucieuse de la santé. De plus, des athlètes de haut niveau vegans prouvent sans cesse qu’il est possible d’être à la fois en bonne forme physique et en bonne santé avec un régime alimentaire 100% végétal. « Choisir le véganisme est la meilleure chose qu’une personne puisse faire pour les animaux, pour la planète et pour sa santé. Et vous, qu’attendez-vous ? »

*L’Angleterre, l’Écosse et le Pays de Galles comptent 51 millions de personnes âgées de 15 ans et plus.

Source et copyright : https://www.vegansociety.com/whats-new/news/find-out-how-many-vegans-are-great-britain

Traduction de l’anglais : Johanna Thomas