L’expérimentation animale est une boucherie sans nom

permis de tuerA quelques jours de la Journée Mondiale des Animaux dans les laboratoires, voici un bref résumé de la page d’accueil du site de l’association britannique BUAV qui publie en avril 2013 sa dernière enquête en caméra cachée intitulée « Licensed to kill » (« Permis de tuer « )

Permis de tuer

Le gouvernement britannique et l’industrie de la recherche affirment haut et fort que le Royaume-Uni est le pays doté des normes  les plus strictes en matière de bien-être pour les animaux dans les laboratoires.

Et pourtant, le secret qui entoure la recherche  basée sur les animaux ne permet pas au public de juger par lui-même. Aussi, une fois de plus, la BUAV a enquêté en caméra cachée pour découvrir la vérité !

Cette nouvelle enquête majeure de la BUAV a permis de découvrir le sort épouvantable réservé aux animaux utilisés dans l’un des principales universités du Royaume-Uni, l’Imperial College London, classée à la huitième place mondiale.

Derrière les portes closes de cette « université parmi les premières au monde », notre enquêteur a découvert un  monde cauchemardesque pour les animaux utilisés pour réaliser des expériences :

  • des animaux qui ont souffert encore plus que « nécessaire » pour une expérience et qui sont morts en raison de l’incompétence et de la  négligence du personnel ;
  • l’absence d’anesthésiant approprié et d’anti-douleur ;
  • des infractions et un manque de connaissance des licences délivrées par le Ministère de l’Intérieur britannique
  • la manière choquante dont les animaux ont été tués, le tout sur un fond de musique pop incessant.

Vidéo ici et photos .