Ecosse – Vivisection : des chiffres et des lettres….

…qui en disent long sur l’utilisation MASSIVE* d’animaux dans les universités, pour n’évoquer qu’elles….

Extraits d’un article intitulé « Scots university used almost 50,000 animals for tests last year » (« L’an dernier, une université écossaise a utilisé près de 50 000 animaux pour réaliser des tests ») paru hier.

« L’an dernier, près de 1000 animaux par semaine ont été utilisés à des fins d’élevage et de recherche dans une université écossaise. (…) L’Université de Dundee a déclaré que plus de 47313 animaux ont été utilisés dans le cadre de « procédures réglementées » en 2011 (…). Les tests sur les animaux ont été réalisés par le Collège des sciences de la vie et le Collège de médecine, de dentisterie et des soins infirmiers pour aider la recherche. (…) Suite à une demande d’accès à l’information, il a été révélé que 25 894 souris ont été utilisés pour la reproduction, ainsi que 1000 rats, grenouilles, 166 et 41 lapins.(…). Dans sa réponse, l’Université a déclaré : «Les autres animaux ont été utilisés pour la recherche biologique fondamentale ou dans le cadre d’études appliquées à la médecine. »

A la fin de l’article on apprend par la bouche de la vivisectionniste en chef Karen Gardiner, porte-parole de l’Institut de technologie animale (?!) que «La communauté de la recherche biomédicale n’a rien à se reprocher. Le travail que nous faisons est vraiment important et il n’y a personne vivant dans ce pays qui n’ait pas bénéficié de ces travaux. » (…)  « L’Université de Dundee est très prestigieuse et mène des expériences très importantes sur la maladie d’Alzheimer, les allergies, l’asthme et pour les neurosciences. »(…) Et d’ajouter que « tous les travaux expérimentaux ne sont pas de nature invasive, comme la chirurgie. » (…) « Beaucoup de procédures importantes sont liées à la fourniture de sang, à un changement de régime ou à l’élevage. Un grand nombre d’ animaux ne se rendent même pas compte de ce qu’on fait d’eux ».

Bref, tout va bien dans les labos pour les animaux et circulez : il y’a rien à voir ni à redire.

Et n’allez surtout pas imaginer que ça se passe autrement en France, notre « beau pays » qui fait toujours les choses mieux que les autres et premier pays en Europe utilisateur d’animaux réduits à l’état de matériel de laboratoire pour la « recherche », des tests en tout genre, l’enseignement, on en passe et des pires.

*Passent aussi à la trappe et ne sont pas comptabilisés dans tous ces chiffres officiels tous les animaux victimes de ces bourreaux qui meurent en chemin de maladie, stress, manipulations brutales, ou exécutés car ratés, en surstock, etc.

STOP AUX ANIMAUX DANS LES LABOS !